La Plateforme est un espace pour les jeunes féministes - en particulier les jeunes femmes - qui travaillent sur les droits des femmes et l'égalité des sexes dans le monde entier de se connecter, d'apprendre et de partager l'information.

En savoir plus

Dernières opportunités

Appel à participation

La fondation Red Elephant (Eléphant rouge) : Une petite initiative…de vastes incidences

logo Red ElephantPar : Kirthi Jayakumar*

J’ai créé la fondation Red Elephant il y a presqu’un an. Je ne sais comment l’idée m’est venue : mais je sais qu’elle ne m’a pas quittée du jour où pour la première fois j’ai parlé de ma propre histoire de survie à l’abus sexuel, à la violence, à l’intimidation et au racisme. J’ai pris conscience de l’immense pouvoir de la parole : non seulement cela vous rend plus fort en vous aidant à lâcher prise, mais le fait de les alerter rend plus forts ceux qui vous entourent. L’association est géniale : c’est l’anthropomorphisme de l’autodéfense.

La fondation Red Elephant, ou REF, est une initiative de storytelling et de paix civile qui tourne autour de l’amitié, de l’empathie et de la tolérance comme sources d’égalité. Avec ces histoires vraies publiées sur son site, REF suscite des occasions de sensibilisation, dans l’espoir de dire aux gens que derrière chaque nom et chaque visage, il y a une histoire, et que ces histoires font de nous ce que nous sommes. Connaître l’histoire de quelqu’un c’est déjà mieux connaître cette personne et cela ouvre la voie à l’empathie et à l’amitié. L’idée est de dire aux gens d’endosser les habits de l’autre sans juger et que l’empathie sera le terreau de relations pacifiques. « Rouge » est une couleur qui attire l’attention, et « Éléphant » est une allusion à sa mémoire phénoménale : une tentative de vous montrer quelque chose que vous n’oubliez pas.

Chez REF, nous voulons que le monde sache qu’une agression sexuelle est un acte que l’on ne peut admettre. C’est un acte inacceptable. C’est un acte interdit. C’est un crime contre lequel on doit lutter. Nous reconnaissons et croyons profondément que le silence équivaut à l’encouragement, car comme l’a dit Martin Luther King Jr. « Nos vies commencent à décliner le jour où nous nous taisons à propos de quelque chose qui compte vraiment ». L’un des points forts de notre combat contre la violence sexuelle et les agressions sexuelles consiste à considérer les hommes et les garçons comme des alliés et non comme des coupables, simplement parce que certains d’entre eux le sont. En 2013, dans le cadre des 16 Jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, du 25 novembre au 10 décembre, nous avons demandé à 16 hommes du monde entier de dénoncer la violence à l’encontre des femmes. Ces hommes ont écrit des articles et des poèmes venant droit du cœur, où ils parlaient de leur propre croisade contre la violence faite aux femmes. Partant de cette idée plutôt inhabituelle, la campagne portait le message fort que les hommes et les garçons sont des alliés et qu’il faut les engager dans le combat contre la violence à l’égard des femmes.

Dans les jours à venir, nous allons lancer REFSpeak, un programme qui invitera les gens à se rassembler pour parler et échanger. L’une des composantes du programme vise simplement à ce que les femmes se parlent et échangent sur leur expériences quant aux agressions sexuelles, et à les habiliter à dénoncer ce crime une fois pour toutes. Nous voulons ébranler le statu quo et nous battre : la culture du silence engendre la culture de la complicité.

*Kirthi Jayakumar est la fondatrice de la fondation Red Elephant ; c’est une juriste, spécialiste du droit public international et des droits humains. Elle est diplômée de l’École d’excellence en Droit de Chennai. Tout en étant journaliste pigiste, elle mène des travaux et elle écrit sur le droit public international, l’arbitrage et les droits humains. Elle travaille bénévolement aux Nations Unies à titre de spécialiste des problèmes relatifs aux droits humains en Afrique, en Inde, en Asie centrale et au Moyen-Orient. Elle a travaillé avec des organisations de terrain qui se consacrent aux droits des femmes, elle tient un blogue et elle est experte-conseil en droit international.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

vous pouvez aussi être intéressé par