La Plateforme est un espace pour les jeunes féministes - en particulier les jeunes femmes - qui travaillent sur les droits des femmes et l'égalité des sexes dans le monde entier de se connecter, d'apprendre et de partager l'information.

En savoir plus

Dernières opportunités

Appel à participation

Apprendre avec le Conseil consultatif des jeunes filles

Je suis une féministe d’âge moyen. C’est à une réunion de l’International Network of Women’s Funds que j’ai compris pour la première fois que la salle où les jeunes féministes étaient réunies m’était fermée. Elles avaient 30 ans tout au plus, j’en ai 40. Zut alors !

Gestionnaire de programme chez filia.die frauenstiftung, un fonds pour les femmes basé en Allemagne, je crois fermement à la devise « Rien pour nous sans nous ». En 2011, filia a décidé de consacrer 20 % de son budget de subventionnement aux projets pour les filles et les jeunes femmes. Après tout, filia signifie fille. Il nous est très vite apparu clairement que nous ne pouvions pas le faire sans impliquer les jeunes femmes dans la prise de décision. Notre entente avec des fonds pour les femmes du monde entier a été pour nous source d’inspiration et un modèle.

Cela fait un certain temps, c’était en 2006, que j’ai rencontré à Seattle (USA) une jeune femme prénommée Emma, qui s’occupait de subventionnement des jeunes filles. Elle m’a littéralement ouvert les yeux – elle était là debout, au micro, devant une salle remplie de centaines de personnes, dont la femme du candidat d’alors à la présidence, et expliquait que son groupe de filles avait organisé le boycott d’un T-shirt portant des phrases sexistes. Le lendemain, je suis allée la trouver et elle m’a donné mes premières leçons en matière de subventionnement participatif.

En 2012, filia a créé le tout premier Conseil consultatif des jeunes filles d’une fondation en Allemagne. Nous avions trouvé 11 précieuses jeunes femmes de 14 à 24 ans, qui se consacraient aux droits des femmes et voulaient avoir leur mot à dire au sujet de notre projet de financement pour les filles. Pour notre premier week-end, nous nous sommes retrouvées à la gare centrale de Hambourg (Allemagne) pour aller ensemble au lieu de la réunion. À l’heure de pointe, la gare centrale est bondée, mais nous avons formé un grand cercle pour que chacune puisse voir toutes les autres. Ensemble, jeunes et moins jeunes, nous occupions BEAUCOUP de place. J’y étais et j’avais le cœur gonflé de fierté et d’espoir.

Le Conseil consultatif des jeunes filles s’est avéré un véritable succès. Les projets qui ont bénéficié des subventions se sont sentis valorisés parce que les jeunes femmes les avaient choisis. D’autres fondations nous ont invitées à parler de notre expérience du partage des responsabilités. Des femmes plus âgées qui avaient créé d’autres fonds pour les femmes ont été émues aux larmes un soir en voyant une présentation des jeunes femmes : « Les jeunes femmes sont parmi nous et elles nous donnent tant de force ». Le ministère fédéral des Affaires familiales, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse nous a octroyé une subvention de démarrage pour notre programme national d’autonomisation des filles.

Mais nous nous demandons encore comment transmettre le pouvoir aux jeunes féministes qui nous ont rejointes. Anna par exemple. Je veux que cette fille devienne la prochaine chancelière allemande – elle a une telle clairvoyance politique ! Quand nous avons commencé à travailler ensemble au Conseil consultatif des jeunes filles, sa méfiance était perceptible. Étais-je vraiment honnête avec elle ou n’était-ce qu’une apparence ? Depuis 2012, les filles ont décidé d’octroyer 83 811 euros à 18 projets de filles dans 11 villes allemandes – je ne qualifierais pas cela de simple apparence. Mais Anna avait une expérience si mauvaise de la prétendue participation – c’était le cas de toutes les filles du reste. Anna me remettait donc sans cesse en question. Test, test, test. J’ai commencé à me sentir très déstabilisée. Mais après, pas à pas, elle m’a fait comprendre mon propre ‘âgisme’ et que je considérais ma position de pouvoir comme acquise. Par exemple, avec filias ED, j’avais décidé du nombre d’années que les filles pouvaient siéger au Conseil. Anna était furieuse – non pas à cause de la limite que nous avions fixée, mais parce que nous avions pris la décision sans les consulter. (Nous avions été prévenues que les jeunes femmes ne resteraient pas longtemps, en raison de la phase fluide de leur vie, mais dans notre cas, elles restent au Conseil pendant des années !)

Toutefois, il ne nous est pas facile d’être réellement participatives : dans notre bureau, toutes les femmes ont plus de 40 ans (féministes d’âge mûr ou féministes âgées :-)). Si nous devons prendre des décisions rapidement, par exemple pour gérer une subvention importante, nous sommes perdues quant à la façon d’inclure les jeunes féministes dans l’élaboration de concepts, de calendriers et de plans d’action. Après tout, elles mènent leurs propres vies bien remplies, parfois très éloignées de notre monde de fonds pour les femmes.

Certes, nous apprenons. Nous voulons vraiment apprendre comment le faire ensemble, sur pied d’égalité. Pour le plaisir ! « J’ai l’impression de faire partie de quelque chose de plus vaste maintenant », dit Audrey, 16 ans, après son premier mandat au Conseil consultatif des jeunes filles. Il en va de même pour moi. Ce n’est qu’ensemble que nous sommes riches.

Claudia Bollwinkel compte 10 années d’expérience en subventionnement des groupes de droits humains des femmes et des filles dans le monde entier. En qualité de responsable de programme du fonds international pour les femmes filia.die frauenstiftung basé en Allemagne, elle est résolument engagée à constituer des partenariats basés sur la solidarité et le respect. En 2012, elle a cofondé le premier Conseil consultatif des jeunes filles en Allemagne, un modèle du subventionnement participatif impliquant les filles de 14 à 24 ans dans la prise de décision. Claudia siège au conseil de l’International Network of Women’s Funds.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

vous pouvez aussi être intéressé par