Dernières opportunités

Appel à participation

Appel aux blogs: #ManifestezVotreSolidarité

SharedLink French_web

L’activisme des jeunes féministes au croisement des mouvements pour la justice de genre, raciale, économique, sociale et écologique

Vous êtes une jeune activiste féministe ? Vous-même ou votre organisation êtes engagées dans un mouvement pour la justice de genre, raciale, économique, sociale ou écologique ? Partagez vos histoires et vos expériences avec nous !

Qu’est-ce que #ManifestezVotreSolidarité?

#ManifestezVotreSolidarité  est une campagne d’exploration de la signification que la solidarité peut revêtir pour les jeunes féministes des différents mouvements qui œuvrent en faveur de la justice de genre, raciale, économique, sociale et écologique. Les jeunes féministes pourront, dans ce cadre, mener une réflexion sur leur propre vécu de la solidarité et en amplifier la portée, tout en tentant de repousser les frontières des mouvements féministes et de droits des femmes sur la question de la solidarité et de ses manifestations.

La campagne  #ManifestezVotreSolidarité vise à promouvoir les discours des jeunes féministes sur la solidarité, et leurs pratiques solidaires, qui les lient aux luttes contre le colonialisme, le racisme, l’homonationalisme, le pinkwashing, l’islamophobie, l’impérialisme culturel et le néolibéralisme. Elle veut également encourager la solidarité entre ces mouvements et la mise en œuvre d’actions communes concrètes.

Quelles sont les questions que cette campagne explorera ?

Comment les jeunes féministes s’y prennent-elles pour briser les cloisonnements et se lier à différents mouvements pour renforcer la solidarité qui les unit ? Comment pouvons-nous, jeunes féministes, mettre la solidarité en pratique dans notre vie quotidienne ? Qu’entendons-nous par solidarité et en quoi cette solidarité est-elle différente de la compassion, de la sympathie ou des bonnes intentions ?

Parmi les alliances inter-mouvements clés, quelles sont celles que nous pouvons et devons développer pour que la paix, la justice, le bien-être et la préservation de la planète deviennent des réalités ? Quelles sont les alliances inter-mouvements existantes ? Quels sont les éléments qui les sous-tendent et comment font-elles pour créer des retombées positives ? Quels modèles de développement et quels modèles économiques appelons-nous de nos vœux ? Quels sont les principes qui constituent l’ancrage de notre vie, de notre activisme et de notre solidarité ? Comment nous attaquons-nous aux inégalités entre et au sein des nations et mouvements et comment travaillons-nous au rétablissement de l’équilibre des rapports de pouvoir qui nous permettra d’aller vers plus de justice ? En quoi la solidarité peut-elle contribuer à la lutte contre les inégalités ? Comment pouvons-nous dans nos actions quotidiennes ne pas faire que parler de ou rendre hommage au féminisme décolonisé, mais l’incarner véritablement ? Que signifie le fait de se sentir co-responsable d’une lutte ? Comment intégrer le nexus des politiques tenant compte de la classe, du sexe, du genre et de la race à l’équation de la solidarité ?

La solidarité existe-t-elle vraiment ? À la lumière des politiques de solidarité naissantes et de nos différences inhérentes, nous nous posons la question suivante : toutes les jeunes féministes appartiennent-elles au même mouvement et luttent-elles pour la même cause ? Comment les jeunes féministes construisent-elles des points de contact et des conceptions communes des féminismes pour renforcer le mouvement ? Comment nous, jeunes activistes féministes, dans toute notre diversité, faisons-nous pour reconnaître nos propres privilèges et pour nous retirer quand cela est nécessaire ?

À quoi ressemblent nos horizons féministes et comment allons-nous faire pour forger une pensée politique de coalition suffisamment forte[1] pour nous permettre d’aller là où nous le souhaitons ? Comment menons-nous les échanges avec la génération de féministes qui nous a précédées et entre jeunes féministes ? Comment communiquons-nous notre message aux autres générations sans créer de tensions ou recréer les dynamiques hiérarchiques de pouvoir que nous critiquons en tant que féministes ? À quoi ressemblerait la vision radicalement transformatrice qui nous permettrait de mettre fin à l’oppression et de faire progresser des visions communes d’un monde juste ?

Que puis-je proposer ?

Vous pouvez nous soumettre des documents écrits, photographiques ou audio, ou encore tout autre support créatif (par exemple e-bande dessinée, art visuel, poésie, etc.).

Vos contributions écrites devront :

  • être longues de 500 mots ;
  • avoir été écrites par une jeune activiste féministe (âgée de moins de 30 ans) ;
  • évoquer une expérience de travail transversale s’inscrivant dans le cadre des mouvements pour la justice de genre, raciale, économique, sociale ou écologique ;
  • être rédigées dans une langue claire et accessible ;
  • se référer à des exemples concrets tirés du contexte de son auteure ;
  • être rédigées en anglais, en français ou en espagnol.

Si vous nous proposez un document audio, celui-ci devra :

  • être d’une durée d’une à dix minutes ;
  • avoir été conçu par une jeune activiste féministe (âgée de moins de 30 ans) ;
  • raconter une histoire/faire part d’une expérience de travail transversale s’inscrivant dans le cadre des mouvements pour la justice de genre, raciale, économique, sociale ou écologique ;
  • se référer à des exemples concrets tirés du contexte de son auteure ;
  • être en anglais, en français ou en espagnol.

Envoyez vos contributions à l’adresse courriel yfa@awid.org, en mentionnant dans l’objet du message : « Appel aux blogs : #Practicesolidarity », et ce, avant le 8 juin 2016.

L’équipe du Programme d’activisme des jeunes féministes acceptera toutes les contributions qui respecteront les instructions mentionnées ci-dessus. Mais il se peut que nous ne soyons pas à même de toutes les publier. Nous nous réservons également le droit de modifier les documents écrits dans un souci de clarté.

[1] À mesure que les groupes/les individus se rassembleront et s’organiseront pour atteindre des objectifs communs, il nous faudra collaborer avec ceux-ci, en dépit de nos différences inhérentes et de nos divers positionnements (par exemple les activistes LGBT*QI qui plaident en faveur d’une action de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), etc.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

vous pouvez aussi être intéressé par